Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site officiel d'Eric Laurent

Ecrivain et grand reporter, reportages, articles de presse, livres, parutions...


Presse : 20minutes.fr - La Face cachée des Délocalisations.

Publié par Eric Laurent sur 27 Octobre 2012, 09:11am

Catégories : #On en parle...

Une rencontre animée par Claude-Marie Vadrot. Dimanche 28 octobre 2012,

à 17h30, Chez Tao (Calvi, Festival du vent).

 

A l’époque, Arnaud Montebourg ne posait pas en marinière pour vanter le "Fabriqué en France". A l’époque, en revanche, le péril s’appelait déjà Chine, voire Inde. L’époque, c’est début 2011, date à laquelle Eric Laurent sortait son enquête choc Le Scandale des délocalisations (Editions Plon).

L’ancien grand reporter de Radio France s’est fait une spécialité des enquêtes fleuves, avec une prédilection pour le côté sombre de l’actu (La face cachée des banques, La face cachée du pétrole). Dans Le Scandale des délocalisations, il s’attaque à un sujet placé sous les spots des médias et des politiques mais dont les rouages semblent méconnus.

"Chaque année, entre 400 et 500 000 emplois américains partent vers des pays à bas coûts, écrit Eric Laurent. La France n’est pas davantage épargnée. Entre 1997 et 2002, les principaux groupes cotés au CAC ont fait passer la part des emplois, sur le territoire national, de 50 % à 32 % de leurs effectifs totaux. Une tendance qui s’est encore accélérée au cours des années suivantes."

Derrière cet exode, se cachent deux sirènes, l’Inde et la Chine, dont le chant aguicheur a fait céder les chefs d’entreprise occidentaux. Contre la promesse d’une main-d’œuvre bon marché, ces deux géants ont obtenu le transfert du savoir faire américain et européen. "Je suis convaincu, assure l’auteur, que les délocalisations, et c’est ce qui rend ce phénomène particulièrement dangereux, ne sont pas le résultat des forces du marché. En réalité, les entreprises occidentales sont manipulées par les gouvernements des pays émergents."

Si les passages du livre sur la menace asiatique tiennent parfois plus de l’excellente note de veille que de l’enquête, les trouvailles d’Eric Laurent sur l’utilisation du Fond stratégique d'investissement créé en 2008 viennent, elles, éclairer d’un jour nouveau les errements des décideurs de l’époque face aux délocalisations. Le FSI "semblait offrir toutes les garanties d’impartialité. Une illusion vite dissipée par l’incroyable cynisme affiché par ses dirigeants", résume l’auteur qui appuie son discours sur le sort de l'usine de Trèves.

L’année et demie qui s’est écoulée depuis la parution du "Scandale des délocalisations" a connu son lot de fermetures d’usine française et de délocalisations plus ou moins déguisées, sans que rien ne semble pouvoir endiguer le flot. "Les délocalisations sont un phénomène soustrait aux regards et à l’indignation de l’opinion, un événement majeur totalement escamoté", estime l’auteur. S’il ne devait rester qu’une bonne raison pour lire ce livre, ce serait certainement celle-ci.

 

Lire l'article : link

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents