Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site officiel d'Eric Laurent

Ecrivain et grand reporter, reportages, articles de presse, livres, parutions...


Coup de gueule "bis".

Publié par Eric Laurent sur 6 Septembre 2015, 16:52pm

Catégories : #Eric Laurent

En réponse aux outrances de Daniel Cohn-Bendit, de Bernard Henri Lévy et quelques autres, voici ce "Coup de Gueule" publié en 2010 sur ce même blog (dans la rubrique "Pages").

Les conspirationistes, fossoyeurs de la vérité


Ces lignes écrites sous le coup de la colère contiennent un jugement et une mise au point que probablement j’ai trop tardé à formuler.

Le jugement d’abord : je constate avec consternation que le net devient un lieu où plus que jamais on s’autorise les dérives et les amalgames les plus douteux. Il y a quelques jours à la demande des responsables d’overblog, j’ai rédigé un article dressant le bilan d’un an de politique étrangère de Barak Obama.

Je viens avec stupeur de découvrir qu’il a été annexé par un site aux relents millénaristes et antisémites, c’est-à-dire un cocktail où le ridicule le dispute à l’odieux. Et que bien sûr je désavoue totalement.

J’en arrive à la mise au point : j’ai publié en 2004 une "enquête" (j’insiste sur ce point) sur le 11 septembre. Je suis allé en Afghanistan, au Pakistan, j’ai rencontré les responsables de la commission d’enquête à Washington, bref j’ai fait ce qui me paraît relever du travail de tout journaliste d’enquête, recoupant mes informations, écartant celles qui ne me paraissaient pas suffisamment fiables. Au terme du livre, je n’ébauche aucune théorie, je pointe seulement un certain nombre de zones d’ombre et d’interrogations qui me paraissent fondées. Je me suis toujours astreint au silence alors que les polémiques les plus douteuses se développaient autour de cet événement. Et pourtant, là encore, je constate avec effarement que mon livre, soigneusement dépecé, est utilisé par des courants ou des sites conspirationistes avec lesquels je n’entretiens absolument aucun contact.

Je viens de comprendre tardivement, et fort naïvement j’en conviens, que sur Internet vos écrits ne vous appartiennent plus et que ceux qui s’emploient à transformer la toile en une véritable poubelle ne sont mus par aucun souci de vérité. Comme d’ailleurs ceux qui prétendent les combattre. Ils sont les deux faces du même Janus ; le plaisir de "traquer le complot" fait alliance avec le conformisme docile.

Ma mise au point est très claire. Oui je crois que le 11 septembre un avion s’est bien écrasé sur le Pentagone ; non, je ne crois pas une seconde à cette hypothèse délirante selon laquelle les tours du World Trade Center auraient été truffées d’explosifs et auraient fait l’objet d’une "explosion programmée".

Je suis par contre totalement convaincu que ces théories extrêmes dont aucune n’est étayée d’un début de preuve ont pu naître et croître grâce aux silences, aux ambiguïtés et aux mensonges entretenus par l’administration Bush. J’estime également que la vérité officielle telle qu’elle est formulée par la commission d’enquête omet ou masque de nombreux points troublants. Ces fantasmes délirants ou malsains qui se sont disséminés au fil des ans, rendent désormais difficiles toute quête sérieuse de la vérité, pour une raison très simple et c’est probablement là le plus grave : lever une part du mystère qui plane encore autour des attentats révélerait probablement une vérité fort dérangeante mais en même temps balaierait les rumeurs les plus nauséeuses ou scandaleuses qui continuent d’être propagées. Et beaucoup, alors, perdraient leur précieux fond de commerce.

Churchill affirmait que la vérité est une chose trop sérieuse pour ne pas être protégée par des mensonges. Désormais la vérité sur le 11 septembre risque d’être encore longtemps enfouie et ceux qui cherchent à la cacher peuvent compter sur le soutien tacite des adeptes de la théorie du complot, dont les outrances soigneusement entretenues et relayées font reculer tout espoir de la découvrir.

Eric Laurent

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Delage 31/05/2016 03:36

Bonsoir Éric Laurent.

Comme vous l'avez dit dans l'émission de Laurent Ruquier il y a quelques années "la communication a remplacé l'information".
L'internet du XXIème siècle regorge d'erreurs, de spéculations en tout genre et sur tout sujet. Si bien qu'il devient extrêmement difficile de s'accrocher à une idée plutôt qu'à une autre en véritable connaissance de cause.
Le drame de cet internet est que toute "information" est équivalente pour la plupart des utilisateurs.
Je ne dis pas pour tous, car certains d'entre nous prennent assez de recul pour aller au delà des apparences, c'est à dire lire des livres sourcés, aller dans les archives, quitte à voyager pour pouvoir confirmer, infirmer, en tout cas affirmer. Vous en êtes et je tente d'en être.
Je tente d'en être, si bien que vous pourriez être à votre tour surpris par les découvertes faites par ma petite personne sur le monde qui nous entoure, tel que je l'ai été à vous écouter parler sur le plateau de Ruquier, à faire corréler les informations que vous nous livrer avec d'autres, jusqu'à me faire une raison, le 11 septembre n'est pas une affaire limpide. Je me renseigne, à titre personnel, sur les programmes (de France et d'ailleurs mais surtout de France étant donné mon incapacité immédiate de me déplacer aussi loin que vous le faites) scientifiques et militaires d'intervention sur le climat, renseignées (en partie et jusqu'en 1983 pour la France) aux archives nationales à Pierrefitte-Sur-Seine dans la trentaine de cartons de la DGRST Direction Générale de la Recherche Scientifique et Technique).

Ceci étant dit. Je tiens à poster ce commentaire pour vous proposer ma réflexion sur les adeptes de la théorie du complot.
Je pense que les personnes adeptes de la théorie du complot sont, dans la plupart des cas, en quête de vérité, mais sans trop de culture littéraire, sans trop de prise de recul sur la fameuse information, sans trop de disposition à rendre leur esprit critique. Nous arrivons en 2016 et cela fait près de vingt ans que l'internet est inscrit dans la normalité sociale. Mon hypothèse est la suivante : nos savoirs, grâce à internet, se transmettent en un temps record, mais ils se déforment aussi vite que la lumière transperce le ciel, à tel point qu'il suffit d'un clic pour abreuver la planète d'un bluff. Ce bluff est rendu crédible par la fin d'un monde. Celui de la vérification de l'information. L'internaute croira avoir vérifié ses sources alors qu'il sera au contraire dans l'incapacité la plus totale de vérifier ses sources tant qu'il ne débranchera pas de son poste et qu'il n'ira pas voir de lui-même.
Lire votre livre est une vérification des sources par votre intermédiaire puisque vous nous retranscrivez des données recueillies par vos soins tel qu'un sociologue l'aurait fait. L'avocat du diable dirait que vous pourriez très bien nous mentir.
Alors j'agrémenterais mon hypothèse en écrivant cela : il est peut-être des degrés de compréhension du monde plus ou moins perspicaces. Ainsi, parce que l'on m'a appris à exercer mon sens critique (la chance d'être allé sur les bancs de l'université), je suis prêt à vous croire plus qu'un autre et je ne pencherai pourtant pas dans la théorie du complot, pendant qu'un autre internaute, n'ayant pas le même parcours que moi, ne vous croira pas car il aura décidé de croire quelqu'un d'autre, issu d'un autre clic, peut-être avant de vous avoir visionné, peut-être après.

En synthèse de ce commentaire, j'écrirais que la quête de l'information véritable sur internet est la plupart du temps vouée à l'échec, si on en croit la réalité, à savoir la grande fabrique d'adeptes de la théorie du complot qu'internet constitue.

Avec mes plus profonds respects.

JB Delage

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents